Blog Previmeteo

Une station météo agricole pour mon exploitation

La météo est la bête noire de l’agriculture. Vous, exploitants, vous devez vous adapter à ses caprices de plus en plus fréquents et de forte intensité. L’agriculture est, de loin, l’activité la plus météo-sensible, les cultures sont les premières touchées lors d’une intempérie. Et puis, il y a aussi les maladies qui se développent selon certains facteurs météo. C’est vrai, face à la météo, vous êtes plutôt démuni et incapable de la maîtriser. Heureusement il est possible de prévoir la météo de votre parcelle et d’observer les données enregistrées pour piloter votre exploitation de façon optimale. La station météo est l’outil indispensable que tout bon agriculteur se doit de posséder. Alors évidemment, il y a du pour et du contre mais la balance pèse tout de même plus du côté du pour.

Pourquoi posséder sa propre station

Il y a de nombreuses raisons d’acheter votre propre station météo. La plus évidente c’est d’avoir la météo précise de sa parcelle. Plus besoin de regarder les prévisions régionales du journal, vous avez une météo de chez vous et uniquement chez vous. Mais une station météo est surtout un véritable outil de travail.

Tout d’abord, elle facilite vos tâches quotidiennes. Elle vous permet de suivre l’état de vos terres et d’anticiper leurs besoins. Grâce aux données observées par la station mais aussi aux prévisions, vous pouvez aisément piloter et planifier vos tâches : semer vos cultures, les traiter, gérer vos irrigations, récolter au bon moment, etc.

Ensuite, une station va vous permettre de réaliser des économies. Et oui, vous avez bien entendu, des économies ! Lorsqu’il va pleuvoir ou encore qu’il y a du vent, cela ne sert à rien de traiter vos parcelles et vous le savez. Le problème, c’est que vous ne savez pas toujours quand la pluie va tomber ou quand le vent va souffler. Sauf si vous disposez d’une station ! Pensez à tous les traitements que vous allez pouvoir économiser…

Le seul contre-argument que vous pouvez trouver, c’est l’investissement que cela représente. Contre-argument irrecevable ! Pour la simple et bonne raison que la station, vous la financez en économisant 1 SEUL TRAITEMENT ! (A noter que ce n’est pas le cas de tous vos investissements). Cela vaut donc bien la peine d’y réfléchir sérieusement.

Comment choisir sa station

Avant d’acheter une station météo pour votre exploitation, posez-vous les bonnes questions. Il serait dommage d’acheter une station qui ne correspond pas à vos besoins.

  • Pourquoi envisagez-vous de vous équiper ?

Est-ce pour une meilleure gestion de votre exploitation (irrigations, traitements, semences, etc.) ? Est-ce pour optimiser vos rendements ? Ou pour faire pareil que votre voisin d’en face ?

  • Que souhaitez-vous mesurer ?

Il est important de se demander de quels paramètres vous avez besoin. Certainement d’un pluviomètre pour savoir quelle quantité de pluie est tombée sur vos parcelles et mieux maîtriser vos arrosages. Si vous traitez vos cultures, vous pourriez aussi avoir besoin d’un anémomètre. Et bien sûr, de capteurs de température pour déterminer les besoins de vos cultures. La liste est non-exhaustive, les stations professionnelles mesurent tout un tas de paramètres.

  • Où allez-vous placer votre station ?

Cela peut paraître anodin mais l’emplacement de votre station est essentiel. Vous devez réfléchir à l’endroit où elle sera installée. Pour notre part, nous conseillons de placer votre station dans un endroit plutôt dégagé, c’est-à-dire sans arbre, ni bâtiment à proximité. Ces derniers pourraient fausser les observations voire même causer des dommages sur la station (chute de branches par exemple).

  • Quel mode de transmission est le plus adapté à votre cas ?

Selon la taille de votre exploitation, il convient de se poser la question du mode de transmission, c’est-à-dire par quel moyen la station va envoyer les données. Utilisera-t-elle Internet ou le réseau GPRS (réseau de téléphonie mobile) ? Pour faire votre choix, c’est simple : calculez la distance entre chez vous (là où vous disposez d’un accès internet) et la station. S’il y a moins de 300 m, alors une station dite ADSL suffira. En revanche, s’il y a plus de 300 m, il faut vous orienter vers un modèle GPRS. Faites attention à l’autonomie de la station, dispose-t-elle d’une batterie, de panneaux solaires ? Est-elle autonome en énergie ?

  • Comment accédez-vous aux données mesurées ?

Autre point à éclaircir, le stockage et la consultation des données. Quel outil souhaitez-vous utiliser pour consulter vos données ? Votre smartphone, tablette ou votre ordinateur uniquement, à vous de voir. Il faut bien vérifier que la solution que vous choisirez intègre une interface de consultation ergonomique et très simple d’utilisation. Elle ne doit pas vous faire perdre du temps. L’idéal, c’est que toutes vos données soient réunies au sein d’un tableau de bord ultra simple et accessible depuis tous vos appareils. La solution doit répondre à votre mobilité.

  • Quelles sont les actions de maintenance ?

Comme tout matériel, une station s’entretient, au risque de voir ses performances diminuer. Quelques conseils permettent d’entretenir votre station vous-même. Par exemple, il faut veiller à ce que le pluviomètre ne soit pas bouché par des feuilles ou autres indésirables. Les panneaux solaires, s’il y en a, doivent être nettoyés avec soin. Toutes ces petites tâches sont à réaliser régulièrement. Et si vous ne souhaitez pas vous en soucier, demandez à votre fournisseur s’il propose un forfait annuel de maintenance.

  • Quels sont les frais d’abonnement nécessaires ?

Les stations sont généralement vendues avec un abonnement pour le stockage et la visualisation des données. Cet abonnement, souvent mensuel, est indispensable à l’utilisation de la station. Ces frais supplémentaires ne sont pas négligeables. Lors de votre recherche, regardez donc bien les frais d’abonnement nécessaires et n’hésitez pas à éclaircir le sujet auprès du fournisseur.

L’achat d’une station doit être réfléchi. Si vous trouvez cela trop cher, pensez aux économies qu’elle va vous permettre de faire. Et puis, pensez aux regroupements, peut-être que certains exploitants autour de vous seraient intéressés. Vous pourriez donc partager les frais et profiter tous ensemble des bénéfices de la station. Ou vous pouvez également commencer par louer la station avant d’en faire l’acquisition. Cela vous permettra de tester le matériel et de voir s’il est adapté à votre besoin.

Responsable Webmarketing, Caroline Saley est en charge de la valorisation des services Previmeteo. Fournisseur de services météo professionnels depuis plus de 15 ans, Previmeteo vous aide à comprendre les enjeux de la météo sur votre activité et à l'intégrer au cœur de votre stratégie. La société fournit des outils pour analyser et réduire l’impact des conditions météo sur votre activité (tels des historiques climatiques) ainsi que des prévisions.

0 Commentaire

Laissez un commentaire