Business Intelligence Climatique par Previmeteo

Qu’est-ce qu’un certificat d’intempérie ou relevé météo ?

Un relevé météo, appelé aussi certificat d’intempérie, reprend les données mesurées par des stations météo pour un lieu précis, et une période déterminée (par heure, par jour ou par mois). Par exemple, la vitesse maximale du vent mesurée en km/h entre 15h00 et 16h00 à Lyon (station de Lyon – St Exupéry) le 24 juillet 2015. Ce sont donc des données du passé (observations), par opposition aux données du futur (prévisions).

Quelle données sont mesurées ?

Les données disponibles dépendent des stations, certaines mesurent une cinquantaine de paramètres, d’autres vont jusqu’à plus de 150 paramètres. Les plus courants sont le cumul de précipitations (en mm), l’humidité relative maximale ou minimale (en %), les températures minimales, moyennes ou maximales (sous abri en °C), les directions et vitesses de vent moyen (en km/h), les directions et vitesses maximales des rafales (en km/h), la durée de gel (en heures), etc.

Certaines stations enregistrent des données depuis le début du XXè siècle, un grand nombre de données sont donc consultables*.

D’où viennent les données ?

Les données proviennent des stations météo. Il y en a plusieurs centaines réparties sur toute la France (et les DOM-TOM). Les stations sont soit gérées par des aéroports, par MétéoFrance, des organismes de type ONF (Office National des Forêts) ou encore des Mairies et autres collectivités. 

Stations météo officielles en France
Source : Météo France

Bien que le nombre de stations soit élevé, il n’y en a pas nécessairement sur chaque chantier ou dans chaque jardin. En cas d’intempéries sur un lieu précis, c’est la ou les stations les plus proches qui sont consultées. Ces données sont très probablement celles qui ont été observées sur le lieu même de l’intempérie. Cependant, en raison de paramètres liées à la topographie, à l’environnement du site ou à des phénomènes météorologiques de portée locale, les valeurs ne peuvent être extrapolées qu’avec précaution.

Comment obtenir un certificat d’intempérie ?

Vous avez besoin d’un relevé pour justifier des retards sur votre chantier ou destiné à votre assureur suite à des dégâts ?

Vous nous contactez via le formulaire dédié en nous précisant vos coordonnées et les paramètres souhaités. Vous recevez un devis par retour de mail. A réception de votre commande et du devis validé, le relevé est réalisé et vous est envoyé par mail et/ou par courrier avec la facture. Voici des exemples de relevés météo que nous réalisons pour nos clients. 

Certificat d'intempérie Previmeteo
Exemples d’attestation météo Previmeteo

Pourquoi commander un relevé chez Previmeteo ?

  • Devis : Sous 24/48h
  • Livraison : Sous 24/48h
  • Prix : A partir de 36€ HT (à partir de 61€ HT chez MeteoFrance)
  • Conseils : par téléphone, par mail ou par chat
  • Expertise : depuis plus de 13 ans à votre service

Obtenir un certificat

Questions les plus fréquentes :

Pourquoi je ne peux pas savoir si des rafales supérieures à 100 km/h ont été mesurées près de chez moi avant de vous passer commande ?

Parce que nous ne le savons pas non plus avant de consulter la base où sont enregistrées toutes les données relevées. Comme l’accès à cette base est payant pour nous également, nous ne faisons pas la démarche avant de recevoir la commande.

Ces données sont-elles valables au tribunal ?

Oui, ce sont les seules données officielles et opposables en justice. Les données issues d’une station météo personnelle ne sont pas officielles. Ces données sont donc également valables pour n’importe quelle compagnie d’assurance.

Quel lien entre intempérie et catastrophe naturelle ?

Une intempérie est une anomalie climatique mesurée par une station météo. L’état de catastrophe naturelle est une entité administrative dont la reconnaissance par le ministère de l’Intérieur permet l’indemnisation systématique des victimes de tels dommages.

En France, selon l’article L 125-1 alinéa 3 du Code des assurances issu de la loi 82-600 13 juillet 1982 « … Sont considérés comme les effets des catastrophes naturelles,.//., les dommages matériels directs « non assurables » ayant eu pour cause déterminante l’intensité anormale d’un agent naturel, lorsque les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n’ont pu empêcher leur survenance ou n’ont pu être prises… ».

A partir de quel seuil est-ce une intempérie ?

Pour la plupart des assurances, le seuil pour les dégâts dus au vent est de 100km/h. C’est la limite à partir de laquelle les dégâts sont remboursés, et parfois même le coût de l’attestation météo.

Dans le secteur du BTP par exemple, les seuils sont :

Pour les précipitations : au moins une durée d’une heure et une hauteur de 1 mm pour chaque période de 8h à 13h et de 13h à 18h ou au moins 30 min et une hauteur de 10 mm.
Pour le vent : rafales de vent supérieures à 60 km/h.
Pour le gel : température inférieure à -2°C à l’ouverture du chantier.
Chaque secteur d’activité a sa propre réglementation.


* Les données d’orages ne nous sont pas accessibles, mais vous pouvez obtenir un certificat pour tout phénomène violent ici : http://www.keraunos.org/services/certificat-intemperie.html

A propos 
Responsable Webmarketing, Caroline Saley est en charge de la valorisation des services Previmeteo. Fournisseur de services météo professionnels depuis plus de 15 ans, Previmeteo vous aide à comprendre les enjeux de la météo sur votre activité et à l'intégrer au cœur de votre stratégie. La société fournit des outils pour analyser et réduire l’impact des conditions météo sur votre activité (tels des historiques climatiques) ainsi que des prévisions.

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *