Blog Previmeteo

Tourisme : la météo pour anticiper les pics de fréquentation

En ce mois d’avril, les acteurs du tourisme se frottent les mains. Et pour cause, le taux de fréquentation a explosé dans de nombreuses régions de France (plus particulièrement dans les régions du Sud). Le printemps touristique exceptionnel profite à tous les commerçants.

Bien que la météo clémente soit le premier facteur pour justifier ce pic de fréquentation précoce, il n’est pas le seul. L’attractivité touristique d’un territoire dépend de plusieurs facteurs.

Une offre culturelle développée et renouvelée

Depuis quelques années, de nouvelles offres touristiques voient le jour pour le plus grand plaisir des touristes qui ont soif de découverte. Un territoire doit entretenir son potentiel d’attractivité en créant et en renouvelant ses offres touristiques. Comme le témoigne l’Ardèche qui a su se développer en ouvrant 4 nouveaux sites touristiques en 4 ans. Grâce à cette volonté de modernisation, le département a attiré en 2016 autant de touristes durant le printemps et l’automne que durant le boom traditionnel de l’été.

Même constat dans le département de la Vienne qui sait définitivement bien se vendre. Les activités touristiques proposées attirent une nuée de touristes. Et ce mois d’avril est exceptionnellement bon puisque les principaux sites enregistrent une augmentation de la fréquentation de l’ordre de 30% en moyenne.

La mise en œuvre de politiques d’animations est essentielle à l’attractivité d’un territoire. Les envies des touristes évoluent, ils sont sans cesse à la recherche de nouvelles expériences.

Des touristes très sensibles à la météo

L’explication d’une telle montée de la fréquentation au mois d’avril, n’est autre que la météo. Et cette hausse est amplifiée par les weekends rallongés cette année comme le weekend de Pâques.

Dès qu’il fait beau, les touristes pointent le bout de leur nez dehors et veulent profiter de ces quelques rayons de soleil précoces. Résultat, des terrasses de restaurants remplies, des hôtels et gîtes complets et des activités extérieures très prisées (comme le canoë-kayak par exemple).

La météo est le facteur qui influence la prise de décisions finale (avec le prix bien sûr). Pour vous le prouver, c’est simple. Replongez-vous dans vos statistiques de fréquentation de l’année précédente et identifiez quels sont les pics et creux. Si vous comparez ces données à la météo, vous verrez que cette dernière impacte directement vos ventes. Donc votre activité est indéniablement météo-sensible. Menez votre enquête et analysez l’impact de la météo sur votre fréquentation.

anticiper les pics de fréquentation grâce à la business intelligence climatique

Une communication adaptée

Les touristes français et étrangers se renseignent sur les offres touristiques principalement via internet (site internet, email, réseaux sociaux…). La plupart des acteurs misent donc sur des stratégies digitales innovantes pour attirer leur public. Ils pensent que de tels efforts vont contenter les visiteurs.

Mais il ne suffit pas de lancer des campagnes pour voir son calendrier de réservations se remplir jusqu’à afficher complet. Vos campagnes doivent être nettement personnalisées en fonction des habitudes d’achat de vos visiteurs. Cela signifie que vous devez toucher la bonne cible en utilisant le bon canal au bon moment. Pour réunir toutes ces conditions, vous avez besoin de connaitre 2 choses : vos clients et la météo.

  1. Connaitre vos clients

Vous stockez depuis des années une multitude de données sur vos clients et leur façon de consommer. Vous pouvez par exemple savoir par quel canal, ils ont réservé leur séjour. Quel est leur parcours sur votre site internet… vous avez en votre possession une mine d’informations toutes essentielles dans la connaissance de vos clients. A vous de l’exploiter à sa juste valeur.

  1. Connaitre la météo

C’est précisément à ce moment que l’étude de l’impact de la météo sur vos réservations prend tout son sens. Vous venez de comprendre que la météo dicte le comportement des visiteurs. Vous pouvez donc anticiper les futurs pics de fréquentation et communiquer via le bon canal au bon moment pour augmenter vos réservations.

Communiquer en fonction de la météo est une des clés pour une saison touristique réussie. Adaptez vos messages selon les conditions extérieures et surtout lancez-les au moment le plus opportun. Nous sommes tous d’accord pour dire que si vous envoyez un emailing vantant les activités aquatiques de votre département alors qu’il est prévu de la pluie le weekend, vous allez faire chou blanc.

Attention, cela ne signifie pas que vous devez renoncer à communiquer lorsque la météo est peu clémente. Au contraire, vous devez seulement adapter votre offre aux envies des visiteurs (pluie = activités intérieures). Aussi, il peut être intéressant de vous organiser avec les autres professionnels du territoire pour travailler main dans la main dans la valorisation de votre patrimoine touristique commun.

La saison touristique débute de plus en plus tôt. Le boom ordinaire des deux mois de vacances d’été ne constitue plus la majeure partie des visites. Le printemps et l’automne (lorsqu’il fait beau) valent leur pesant d’or. Tirez votre épingle du jeu et vous aussi augmentez vos taux de fréquentation.

 

A propos 
Responsable Webmarketing, Caroline Saley est en charge de la valorisation des services Previmeteo. Fournisseur de services météo professionnels depuis plus de 14 ans, Previmeteo vous aide à comprendre les enjeux de la météo sur votre activité et à l'intégrer au cœur de votre stratégie. La société fournit des outils pour analyser et réduire l’impact des conditions météo sur votre activité (tels des historiques climatiques) ainsi que des prévisions.

0 Commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mautic is open source marketing automation