Blog Previmeteo

Comment optimiser la gestion des approvisionnements

Le défi de chaque responsable des approvisionnements : optimiser la gestion des stocks en évitant les ruptures et les surstocks. L’équilibre parfait entre l’offre et la demande, cela vous fait rêver ? C’est pourtant possible de s’en rapprocher.

Les ruptures représentent un vrai manque à gagner alors que les surstocks entraînent des coûts supplémentaires. Une bonne gestion des stocks permet d’augmenter le chiffre d’affaires par catégories de produits. Et pour optimiser ses approvisionnements en marchandises, la seule solution c’est l’anticipation. C’est précisément à ce moment que vous avez besoin de connaître la typologie de vos clients.

Mais cela ne s’arrête pas là, lorsque vous anticipez la demande de vos clients, vous renforcez aussi leur satisfaction. Vous répondez à un besoin, une envie exprimés à un moment précis. Et même mieux, vous pouvez créer un besoin non identifié en proposant aux consommateurs de nouveaux produits adaptés à leurs modes de vie. Et puis, cerise sur le gâteau, lorsque vous mettez vos clients au cœur de votre stratégie vous les fidélisez.

Nous allons voir dans cet article comment tirer profit des meilleures techniques pour l’optimisation des approvisionnements.

Des techniques traditionnelles qui ne suffisent plus

Des méthodes traditionnelles étaient jusqu’alors utilisées pour optimiser la gestion des stocks dans les points de vente. Elles se basent essentiellement sur l’historique des ventes et sur le contexte économique pour prévoir la future demande des consommateurs.

Par exemple, si les chiffres indiquaient des ventes en hausse les 15 premiers jours du mois de mai, alors vous vous contentiez de commander les mêmes stocks que l’année précédente. Partant du principe que les consommateurs ont le même comportement d’une année à l’autre.

Toutefois, ces techniques, bien qu’elles soient toujours d’une grande utilité, ne suffisent plus à prédire les intentions d’achat des clients. En effet, les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Et se baser exclusivement sur les historiques des ventes des années précédentes ne permet pas d’anticiper la demande.

Vous avez besoin d’informations plus précises sur le comportement des consommateurs pour pouvoir devancer leurs besoins.

Apprenez à connaître vos clients

Vos fichiers clients regorgent d’informations essentielles : qui sont-ils ? A quelle fréquence achètent-ils ? Qu’achètent-ils et quand …

Vous devez absolument analyser tous ces chiffres pour comprendre leur façon de consommer et leurs habitudes d’achat. C’est la clé d’une bonne optimisation des stocks. Si vous connaissez vos clients, vos savez les stocks qu’il vous faut.

Donc pour vous faciliter la gestion des approvisionnements, vous n’avez qu’à jeter un coup d’œil à votre CRM et vous verrez que vous disposez d’une mine d’informations. De plus, cela vous sert également à mieux cibler vos opérations marketing.

Une nouvelle composante à étudier : la météo

Vous avez peut-être remarqué que la météo dicte nos comportements ? Et cela nous concerne à tous. Les jours frais et pluvieux d’un mois d’avril ne vont pas inciter les consommateurs à faire un barbecue et donc à consommer des grillades et boissons fraîches.

Vous ne pouvez plus seulement vous contenter de suivre les saisons. La demande fluctue et évolue constamment en fonction de plusieurs facteurs. L’un de ces facteurs décisifs, c’est la météo.

Elle a un effet direct sur les ventes de certaines catégories de produits. La plupart des produits de consommation sont météo-sensibles mais nous ne le soupçonnons pas.  Bien sûr, nous connaissons tous le palmarès des produits hautement météo-sensible en fonction des saisons. En été, les crèmes solaires, les boissons fraîches, les grillades… Et en hiver les soupes, les fromages fondus, les plats cuisinés…

Pourtant, il existe bien plus de produits sensibles aux variations météo que nous le pensons. Par exemple, savez-vous qu’il suffit d’un seul degré d’écart pour influencer les ventes. Face à ce constat, vous devez impérativement prendre en compte le facteur météo dans votre gestion des approvisionnements.

Une prise de décision facilitée

Si vous connaissez parfaitement le comportement de vos clients, alors vous avez entre vos mains toutes les cartes pour les pousser à l’achat. Il ne vous reste plus qu’à comprendre comment la météo impacte leurs décisions d’achat.

Et pour cela, il n’existe pas pléthore de solutions. Vous devez analyser l’impact de la météo sur vos ventes. Comment ? En corrélant les données météo historiques (le temps qu’il a fait) avec vos statistiques de ventes sur une période donnée.

Ainsi vous saurez précisément à quel moment vos clients achètent ou n’achètent pas. Et vous pourrez anticiper leurs intentions d’achat. Prenons un exemple pour illustrer cela. Si vous remarquez que vos bières se vendent mieux dès lors que le thermomètre affiche 25°C et qu’elles restent en rayon en dessous de 20°C. Alors, il vous sera plus facile de définir à quel moment vous devez commander un nouveau stock.

Le pouvoir de la météo sur les stocks est indéniable. La connaissance de vos clients et la maîtrise parfaite des paramètres qui influencent leur comportement sont les clés d’une gestion optimale des stocks. A vous de remplir vos rayons au gré des envies de vos clients.

A propos 
Responsable Webmarketing, Caroline Saley est en charge de la valorisation des services Previmeteo. Fournisseur de services météo professionnels depuis plus de 14 ans, Previmeteo vous aide à comprendre les enjeux de la météo sur votre activité et à l'intégrer au cœur de votre stratégie. La société fournit des outils pour analyser et réduire l’impact des conditions météo sur votre activité (tels des historiques climatiques) ainsi que des prévisions.

0 Commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *